Monoparentalité précaire et femme sujet : quelles sont les problématiques abordées dans ce livre ?

Dans 85% des cas de familles monoparentales, c’est une femme qui s’occupe seule de ses enfants. Les femmes ont, en grande majorité, la garde de leurs enfants et se retrouvent parfois dans une situation financière plus que précaire. Ce genre de sujet passionne tellement que plusieurs ouvrages ont été écrits pour expliquer et essayer d’apporter des solutions à ce problème de société.

Le livre monoparentalité et femme sujet de Gérard Neyrand est une véritable référence dans la matière. Nous allons voir dans cet article, quelles sont les solutions apportées par ce livre sur la monoparentalité.

Les femmes et la monoparentalité : ce nouveau modèle de famille

Bien que ce ne soit pas le cas de toutes les familles monoparentales, une grande majorité d’entre-elles sont constituées d’une femme célibataire et d’en moyenne 1,6 enfants. Les mères célibataires en situation précaire sont généralement non diplômées et peinent à trouver un travail stable et bien rémunéré. La figure paternelle étant absente ou ne participe pas aux nombreux frais nécessaires pour élever les enfants. Les mères célibataires qui ne sont plus actives sur le plan professionnel doivent se débrouiller toutes seules pour s’en sortir. Ceci fait qu’une majorité d’entre-elles se retrouve à faire des boulots à temps partiel qui ne paient pas bien ou dans de rares cas, elle trouve un travail bien rémunéré. La situation que vivent les femmes célibataires n’est pas sans conséquences, la vie qu’elles mènent avec leurs enfants a de nombreux inconvénients, on peut citer par exemple :

  • un niveau de vie et un pouvoir d’achat beaucoup plus bas que celui d’autres couples avec des enfants ;
  • une grande difficulté à trouver un logement, et plus de chance d’être à l’étroit, si elles ont plus d’un enfant ;
  • plus de chances d’avoir des enfants qui sont en échec scolaire ou qui tombent dans la délinquance.

Malheureusement, le nombre de famille monoparentale ne fait qu’augmenter et le nombre de mères qui vivent dans la précarité avec leurs enfants aussi. C’est une tendance mondiale qui est aussi très présente en France puisque le nombre de familles monoparentales a doublé entre 1990 et 2011. Ce phénomène de société intrigue bien évidemment de nombreux chercheurs qui essayent de proposer des solutions à ce genre de problèmes.

De quoi parle le livre Monoparentalité précaire et femme sujet ?

Ce livre écrit par Gérard Neyrand sociologue, et Patricia Rossi psychologue clinicienne et psychanalyste pose la problématique du changement qui s’est opéré ces quelques décennies avec l’augmentation significative des familles monoparentales. La montée en flèche du nombre de divorces a bousculé certains codes de la société. Celle-ci encore trop habituée à un schéma de familles traditionnelles, et elle peine à s’adapter à ce nouveau mode de vie choisi par certaines mères célibataires. C’est d’ailleurs surtout la condition de la mère célibataire qui est abordée dans ce livre avec tous les problèmes auxquels elle est confrontée au quotidien. Entre le changement de rôle entre la mère classique et la mère divorcée, la précarité qui touche une grande majorité d’entre-elles et leur isolement, rien n’est laissé au hasard par les auteurs. Un autre aspect bien trop souvent négligé quand on parle de familles monoparentales, c’est comment faire pour améliorer la situation de ces femmes en dehors de l’aspect purement économique. En effet, les conséquences psychologiques associées à leurs conditions comme leur isolement, leur difficulté à remplir leur rôle de mère et de père en plus de leur pauvreté, fait que ces femmes-là nécessitent un soin particulier par l’état et la société en général. Ce livre résume parfaitement les enjeux de société pour améliorer la vie de ces familles.