Les solutions de la garde partagée en monoparentalité !

La monoparentalité est souvent une pression et un fardeau très lourd pour celui qui garde les enfants. En général, 93% des enfants de moins de trois (03) ans sont gardés par leur maman. Si les divorces ou les séparations arrivent à un moment où les enfants commencent à grandir, il y a de fortes chances que les enfants aillent passer le weekend avec l’autre parent qui n’a pas eu la garde ou des vacances. Beaucoup qui se séparent sans divorce officiel et trouvent des compromis pour ce qui est de la garde des enfants.

La garde des enfants en situation de monoparentalité

Parfois, c’est un choix unanime et bien à l’amiable entre les deux parents qui décident de convenir d’un mode de vie pour leurs enfants, comme cela peut arriver par choix lorsqu’un des parents pourrait ne pas vouloir de la garde et veut juste jouir d’un droit de visite.

Certains couples se disputent le droit de garde et cela ne se termine que devant un juge qui pourra étudier le dossier et la situation de la famille. Le juge, devant un litige de garde, peut demander des expertises dans plusieurs domaines pour pouvoir décider et trancher, car l’équilibre d’un enfant gardé exclusivement par un de ses parents dépend de :

  • L’équilibre psychologique du parent ;
  • son épanouissement social ;
  • son intégrité ;
  • son sens de la responsabilité ;
  • ses capacités financières.

On peut être éligible en ayant tous les critères, mais si n’importe quelle expertise montre que l’on peut représenter une source de déséquilibre pour l’enfant, alors, on peut être privé par la loi de ce droit de garde.

La monoparentalité et la garde partagée

Après l’épreuve de la séparation, il faut bien chercher à retrouver un équilibre pour soi et pour ses enfants, il ne faut surtout pas laisser l’occasion à l’isolement et la dépression de fausser la clairvoyance pour bien vivre sa vie de famille et sa vie privée.

Les autres membres de la famille peuvent aider en étant un soutien moral et parfois par des coups de main pratiques par rapport aux courses, au bricolage ou à garder le tout dernier le temps d’aller à son entretien d’embauche par exemple. Lorsqu’il y a résidence des enfants chez les deux parents séparés en alternance, on appelle cela la garde partagée.

Dans ce cas là, même la charge de l’entretien des enfants est partagée, si les revenus de l’un des parents sont nettement supérieurs à celui de l’autre parent, la pension alimentaire vient alors pour rééquilibrer ce décalage de moyens.

Les parents vont donc tout se partager quant au temps avec les enfants, les dépenses pour les entretenir, le temps de garde à la demande du conjoint qui pourrait avoir un imprévu ou des problèmes de santé.

Pour ce qui est des vacances, chaque parent peut emmener les enfants en vacances, ce qui va faire deux périodes de vacances pour les enfants. Les enfants peuvent par exemple vivre un mois sur deux chez un des deux parents ou ils pourront choisir les périodes lorsqu’il s’agit d’adolescents.

Les allocations familiales sont aussi partagées entre les parents et chacun va percevoir la moitié et la gérer pour conforter la situation de vie des enfants. Les périodes de temps d’alternance est à fréquence hebdomadaire, l’enfant passe une semaine chez un de ses parents pour aller chez l’autre parent la semaine suivante.

La garde partagée peut alléger la charge pour les deux parents, comme elle permet aux enfants de vivre avec leurs parents de manière équitable, c’est une solution qui permet aussi à chacun des parents d’avoir une vie privée et du temps de repos pour lui et pour ses autres relations.

Le partage des charges va aussi permettre aux deux parents d’avoir un contrôle sur le budget et pouvoir gérer l’ensemble. Sur le plan affectif, l’enfant n’est privé d’aucun de ses parents et bénéficie d’apports différents, mais essentiels et tous les deux nécessaires à son épanouissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *