conseils régime maison (9)

Découvrez ce régime tendance et les bienfaits de l’alimentation paléolithique

Vous souhaitez perdre du poids ? Découvrez nos guides:
Bruleur de Graisse ou Probiotique Minceur

Cela fait quelques années qu’on parle énormément du régime paléolithique ou paléo. Il a pour but de suivre le même régime alimentaire que celui de nos ancêtres qui faisaient la cueillette et la chasse, et ce, afin de mieux répondre à nos besoins et de favoriser un meilleur fonctionnement de l’organisme.

Ce régime est basé sur la consommation de protéines, de produits végétaux, ainsi que d’oléagineux. En complément à une perte de poids, ce régime entraînerait un regain d’énergie et une meilleure santé générale.

Les différentes caractéristiques d’un régime paléolithique

Le régime paléo consiste en un retour aux habitudes alimentaires des générations anciennes, bien avant les débuts de l’ère industrielle. En effet, la diète paléo permettrait de mieux répondre aux nécessités physiologiques de chacun.

Grâce à cette alimentation, le corps pourrait fonctionner pleinement et ses capacités tant physiques qu’intellectuelles s’en trouveraient améliorées jour après jour.

La consommation paléolithique vise essentiellement à assurer les avantages suivants :

  • Perdre du poids ;

  • Gagner de la masse musculaire chez les athlètes ;

  • Bénéficier d’une meilleure forme physique générale ;

  • Atténuation de la sensation de fatigue ;

  • Réduire les troubles digestifs et les remontées acides ;

  • Dégager les sinus, faire disparaître les raideurs du matin, régularisation du transit intestinal ;

  • Prévenir l’apparition de nombreuses maladies : cardiovasculaires, ostéoporose, syndrome métabolique.

Que peut-on manger quand on est en régime paléolithique ?

Sur la base des recherches réalisées par le Dr Boyd et le Dr Loren, le mode d’alimentation des personnes qui ont vécu au temps du paléolithique variait en fonction de la région, de la saison et du climat.

Découvrez  Comment trouver un régime qui fonctionne ?

Les aliments végétaux représentaient en moyenne 70 % de l’alimentation et les aliments de source animale en représentaient 30 %.

Des fruits et légumes

Les fruits apportent notamment un apport en fibres permettant de réguler le fonctionnement du transit intestinal et contribuant à la satiété et à la diminution du mauvais cholestérol. Ils apportent également certains minéraux, dont le potassium qui possède des propriétés hypotensives, ainsi que plusieurs vitamines et des polyphénols.

Les légumes procurent en somme tout autant de nutriments que les fruits, sauf que leur teneur en sucre est faible et qu’ils sont donc très peu caloriques. Ils sont de plus gorgés d’eau et constituent une source importante d’hydratation. Il faut bien évidemment inclure des fruits et des légumes dans tous les principaux repas.

Des fruits à coque, des graines et des fines herbes

Lin, chia, tournesol, amandes, noix, noisettes, pistaches… Ces aliments sont particulièrement chargés en matières grasses, mais surtout en acides gras comme l’oméga 9, qui contribuent à réduire le taux de cholestérol.

La majorité des fruits à coque et des graines sont riches en fibres, en protéines, en minéraux et en vitamines. Il est possible de les consommer à tout moment, que ce soit au petit déjeuner, en guise de goûter ou dans le cadre d’un repas complet, notamment avec des salades.

Les fines herbes constituent une source supplémentaire de minéraux, ainsi que de vitamines et polyphénols. On peut s’en servir comme condiments dans les plats et pour limiter la consommation de sel.

Des viandes maigres, œufs, poisson et fruits de mer

En alternance avec le poisson, les fruits de mer ou les œufs, la consommation de viande peut apporter des protéines, du fer et du zinc, ainsi que beaucoup de vitamines, et il convient d’inclure ces aliments dans au moins un repas principal.

Découvrez  Le régime sans féculents est-il efficace ?

Mais si vous ne faites absolument rien pour accompagner votre régime, vous risquez de ne pas voir aboutir tous vos efforts et vous ne pourrez probablement pas obtenir les résultats espérés. En effet, pour perdre du poids, vous devrez profiter d’une activité physique régulière pour contrecarrer les nombreuses calories que vous consommez dans le cadre du régime paléolithique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.