La monoparentalité éducative en France

De nos jours en France, de nombreuses familles se séparent ce qui cause l’accroissement du nombre de familles monoparentales. Ces situations peuvent être causées par un divorce, une fin de vie commune, un décès de l’un des parents ou encore à l’adoption d’un enfant sans être en couple.

Les personnes qui élèvent leur propre enfant sans avoir de compagnon comptent également avec les familles monoparentales. Mais qui dit parent unique, dit responsabilité double sur une seule personne surtout par apport à l’éducation des enfants.

La monoparentalité éducative

La monoparentalité est en hausse dans le monde entier, et en France plus spécialement. Environ trois personnes sur quatre vivent dans un foyer monoparental, et ceci est dû aux raisons suivantes :

  • la séparation des deux parents qui étaient en couple,

  • un divorce,

  • l’un des parents décède,

  • le père ne désire pas reconnaître son enfant né hors mariage,

  • adoption d’un enfant de la part d’une personne célibataire.

Quand une famille se sépare, les enfants doivent vivre chez un seul des parents et certains le vivent très mal. Toutefois, avec l’aide psychologique nécessaire, certains arrivent à les surmonter et éviter les traumatismes. En général, les enfants vivent avec leur mère et ont une mauvaise relation avec leur père qui refait sa vie rapidement. Parfois, quand les parents restent en bons termes, les enfants arrivent à voir leur père une fois par semaine ou plus. Néanmoins, dans d’autres cas, ça pourrait même représenter la fin de leur relation avec leur deuxième parent.

Quand la séparation est due à un divorce, il y a parfois beaucoup de conflits entre les deux parents. Les primes ne sont pas versées dans 40% des cas, ce qui met la famille monoparentale dans une situation très critique d’un point de vue émotionnel et financier.

Enfin, ce genre de familles ne vit pas uniquement dans le malheur, certaines personnes trouvent de nouvelles moitiés et refont leurs vies et leurs enfants arrivent très bien à s’accoutumer.

Que faire sans modèle masculin ?

Comme nous l’avons cité précédemment, dans la majorité des cas, les enfants issus de familles monoparentales vivent avec leurs mères et se retrouvent sans père et donc sans modèle masculin dans leur éducation. On en revient donc à se demander quelle est l’influence de cette absence sur l’éducation de l’enfant, car en temps normal, c’est la présence des deux parents qui forge la personnalité des enfants.

Tout d’abord, ne vous inquiétez pas beaucoup car ça n’affecte pas les enfants autant que cela. En effet, il existe beaucoup de psychologues qui pourront aider vos enfants à surmonter ce manque. De plus, l’environnement externe contribue également pour aider au développement de la mentalité de votre enfant. Il pourra, par exemple, être entouré de ses oncles ou d’autres personnes.

Il est donc, en général, conseillé de laisser votre enfant consolider sa relation avec des hommes comme son grand père ou toute autre personne de votre entourage. Aussi, il est vivement conseillé de ne pas parler en mal sur le parent de l’enfant devant lui pour ne pas lui créer de complexe au futur.

Conseils pour réussir une monoparentalité éducative

Le conseil principal à suivre est d’éviter toute parole qui puisse dévaloriser le deuxième parent. La majorité des enfants qui grandissent dans une famille monoparentale a tendance à ne pas aimer le deuxième parent et à ne pas lui faire confiance et c’est une chose à éviter, si vous voulez que votre enfant se développe bien et puisse au futur lui-même construire une relation et peut-être trouver l’amour. Pour lui assurer une bonne éducation, essayez aussi de présenter des couples qui s’aiment et s’entendent bien à vos enfants. Ainsi, ils ne vont pas internaliser l’idée que toutes les familles finissent par se séparer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *