61cb133230a93.jpeg

La pratique de la capoeira chez les femmes

Pendant ces dix dernières années, la démocratisation de la Capoeira dans le monde entier a été constante et rapide. La participation des femmes à cette activité s’est également développée de façon considérable. Si vous faites partie des femmes qui ont le projet d’associer dépaysement et sport, tournez-vous vers la pratique de la capoeira. Il s’agit d’un type d’art martial très connu dans différents pays. Cette pratique mélange jeu, lutte et danse.

Capoeira : comment cela fonctionne ?

La musique est un élément incontournable dans la pratique de la capoeira. De nombreux instruments de musique classique comme le long tambour, l’arc musica et le tambourin accompagnent les amateurs. Les participantes forment un cercle ou une Roda capoeira. Elles peuvent ensuite commencer les combats ornés d’acrobaties. La maîtresse de la roda est celle qui joue du bérimbau. C’est à elle de rythmer la cadence. Si vous avez envie de vous initier à cette danse rituelle brésilienne, sachez qu’elle crée une ambiance festive, agréable et chaleureuse.

Capoeira : pourquoi faut-il y participer ?

Il n’est pas toujours évident de préciser l’influence des participants de sexe féminin dans la vulgarisation de la danse brésilienne en tant que rituel, danse, lutte ou jeu. De même, il est difficile de déterminer avec précision l’historique de la contribution de la femme au sein de la capoeira. Cette dernière figure parmi les traditions orales dominées par les hommes. En revanche, la pratique de la danse capoeira présente de nombreux avantages. Déjà, elle favorise la flexibilité. En effet, cette danse favorise l’amélioration de l’agilité, de la vitesse et des réflexes lorsque les mouvements réalisés sont bien maîtrisés. À la différence des autres formes de chorégraphie, la capoeira requiert des gestes simples et amples. Les torsions gracieuses dans tous les sens étirent les muscles et les articulations. Enfin, les exercices sont accompagnés par des chants et la musique. Tous ces éléments font travailler la coordination et le rythme des mouvements des capoeristes.

Comment participer à la capoeira ?

Certaines passionnées de cette pratique cherchent d’autres solutions similaires dans le but de valider leur contribution au jeu de capoeira. Aussi, d’autres facteurs motivent les femmes à participer à l’animation du monde de la capoeira. Il s’agit par exemple de l’émancipation féminine due aux manifestations féministes ou à la modernisation de la famille au Brésil et l’insertion de la capoeira dans différents établissements scolaires. La participation de la femme à la pratique de cette danse brésilienne est aussi favorisée par la démocratisation de cette activité sur le web ou tout simplement l’envie de renforcer son corps à travers les mouvements de la chorégraphie. Une femme peut commencer ses cours de capoeira en intégrant un club à proximité de chez elle. La séance commence toujours par des échauffements et des étirements. Il faut ensuite enchaîner sur la maîtrise des mouvements et des coups de pied. La découverte des musiques et des chants figure parmi les éléments à considérer durant les cours. Pour ce qui est de la tenue, il est d’usage de porter un abada ou un pantalon de couleur blanche.