baby 164897 1280

Quelles sont les difficultés auxquelles fait face une famille monoparentale ?

Élever un enfant tout seul n’est guère une chose facile, avoir une seule figure parentale est mauvais pour grandir et bien s’épanouir, l’enfant a besoin de ses deux parents. Aujourd’hui en France, 20 % des familles sont monoparentales, la cause peut être un divorce, une séparation, la mort d’un conjoint ou la fuite de responsabilité.

La majorité sont des femmes, qui se retrouvent seules à s’occuper de leur bébé ou enfant en essayant de joindre les deux bouts et gérer la vie personnelle et professionnelle à la fois, dans cet article nous allons vous parler de la bulle familiale d’une famille monoparentale.

Comment la famille monoparentale est vue des autres ?

Parmi les plus grandes difficultés auxquelles fait face une famille monoparentale est la façon dont les autres la voient. Il est fréquent qu’on associe à ce type de familles les trois choses suivantes :

  • La précarité ;

  • La pauvreté ;

  • Et l’échec.

On les regarde avec pitié et pourtant, on ne comprend pas vraiment la raison, leur situation est difficile certes, mais on devrait plutôt essayer de les aider. Pour certains, une telle situation, après un divorce ou une séparation peut être une période difficile d’un point de vue sentimental, d’autres la voient comme un épanouissement et une nouvelle vie qui les attend.

On remarque également qu’un père seul qui prend soin de son enfant est vu courageux et brave et se voit plus soutenu par ses proches et par les personnes qui peuvent être en contact avec son enfant (l’école, le centre de loisir, etc.).

L’enfant dans la bulle familiale d’une famille monoparentale

Un enfant en famille monoparentale a une place spéciale, il est élevé par l’un de ses parents et c’est en général la mère. Dans certaines situations, les parents se partagent la garde de leur enfant et donc ce dernier se retrouve dans deux familles monoparentales.

Quel que soit l’âge de l’enfant, il est important et primordial de l’accompagner, de le rassurer par rapport aux changements qu’il peut subir, car d’une manière, la séparation de ses parents va l’affecter, il risque de changer d’école, d’espace vital et c’est assez chamboulant.

À l’école, les enseignants et l’administration doivent être informés de la situation de l’enfant afin que son suivi et ses résultats soient envoyés aux deux parents.

Même si nous avons évoqué le stress que le changement que peut subir l’enfant, celui-ci s’adapte assez rapidement et retrouve de nouveaux repères, il suffit seulement de bien le guider.

Famille monoparentale : entre vie privée et professionnelle

Il est très souvent difficile pour un parent qui s’occupe seul de son enfant de trouver un travail, et ce, pour ces quelques raisons :

  • Les entreprises ou les commerces jugent toujours ce type de parent comme étant non fiable et à risque, car son emploi du temps est surchargé avec ses occupations et sa responsabilité envers son enfant ;
  • Les éventuels employeurs s’imaginent que leur futur employé fera des retards, aura des imprévus ou s’absentera et décident donc de mettre de côté le dossier de la dite personne et de l’ignorer ;
  • Un autre point quant au monde professionnel, c’est qu’un parent dans une telle famille risque d’avoir des difficultés et des obstacles pour pouvoir faire des progrès et avancer dans sa carrière ;
  • La personne chargée de recruter pense alors qu’un enfant empêcherait un salarié de bien travailler, de s’investir dans son boulot et est incapable de se déplacer hors de l’endroit où il vit.

Un parent seul peut mettre son enfant dans une garderie ou une crèche et pourra travailler, de plus, une telle personne est sujette aux imprévus et aux situations inhabituelles, cela présente un atout considérable pour le travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *