clenbuterol bruleur de graisse

Clenbutérol – Brûleurs de graisse : c’est quoi exactement ?

Certainement, nombreux d’entre vous ont déjà entendu parler du Clenbutérol commercialisé sous le nom de Dilatérol, Ventipulmin ou Spiropent. En principe, le clenbutérol s’avère un produit phare dans le domaine de médecine vétérinaire. Toutefois, le produit présente des vertus intéressantes pour l’organisme humain. Les femmes autant que les hommes l’utilisent en tant que procédé brûleur de graisses rapide. Le produit agit également en tant que médicament respiratoire tant dans les domaines classiques que la musculation. Découvrez dans cet article, les effets primaires et secondaires du clenbutérol.

Clenbutérol : un médicament

Ce produit pharmaceutique est une molécule anabolisante qui fait partie des bêta-2 agonisyes. Chimiquement parlant, son nom complet se présente comme 4-Amino-3,5-dichloro-alpha-((1,1-diméthyl éthyl) amino)méthyl)). Vous pouvez en procurer sous formes granulées, comprimé et en solution injectable.

Le clenbutérol est consommé dans trois domaines distincts :

  • Domaine de médecine vétérinaire ;
  • Domaine sportif ;
  • Domaine d’insuffisance respiratoire.

Initialement, le clenbutérol s’adresse exclusivement aux personnes ayant un problème respiratoire. Par exemple, les asthmatiques. En effet, le produit agit en bronchodilatation très efficace tant pour les juments que les humains. C’est dans cette perspective que ce médicament est aussi destiné au traitement des pathologies respiratoires du cheval.

Très rapidement, ses effets ont été détournés pour satisfaire d’autres besoins humains. Ses capacités anabolisantes s’ajoutent, par la suite, à une autre capacité de réduction rapide de graisses. Sur ce, le clenbutérol s’introduit dans le domaine sportif notamment dans le milieu du bodybuilding et du cyclisme.

Clenbutérol en tant que brûleur de graisse

Le clenbutérol est une molécule non-naturelle, mais qui mime l’adrénaline secrété par les glandes médollu-surrénales.

Découvrez  Avis Nopagel : Efficace ou arnaque ?

Son injection dans l’organisme provoque de multiples effets tels que :

  • Le bon déroulement du mécanisme ubiquitaire ;
  • La facilité de la thermogenèse.

Cette fois-ci, le médicament fait augmenter le métabolisme du système humanitaire. Ce qui prouve son action anabolisante pour l’organisme humain.

Le fonctionnement de la thermogenèse se traduit par l’augmentation de la température du corps accompagné du gisement d’énergie disponible dans les réserves de graisse du corps. En effet, cette graisse se situe généralement dans les tissus adipeux comme les fesses, le tour de taille et les cuisses. La perte de poids s’occasionne puisque la lipolyse est activée et les acides gras du corps se dégradent.

Le médicament agit encore plus efficacement si vous l’associez avec :

  • Le Winstrol ;
  • Le Cytomel.

En outre, son activité protéolytique provoque la dégradation des protéines musculaires. Mais par la suite de cette première phase, le produit incite une prise de masse musculaire très intéressante. C’est de cette manière qu’il s’emploie également dans le domaine sportif notamment la musculation.

Le détournement illégal du Clenbutérol par l’Homme

Le clenbutérol est un produit pharmaceutique dopant très puissant. En principe, l’usage de ce procédé demeure prohibé en France et dans certains pays européens.

Certains adeptes bodybuilders et les sportifs l’emploient de façon illégale afin de booster leurs activités. L’exemple le plus concret est celui du cas de Bernard Sainz connu sous le nom de Docteur Mabuse. Ce cycliste professionnel a gâché sa carrière à cause des mauvais conseils sur les bienfaits du dopage au clenbutérol. Par la suite, il a été condamné à 3 ans de prison pour triche dans le cyclisme en 1998 et 1999.

Découvrez  Avis Konjac : Qu’est-ce que c’est et est-ce que ça fonctionne ?

Malgré cette restriction, les athlètes ne sont pas les seuls à s’approprier de son action de dopage. Les jeunes femmes s’en procurent également sur le marché noir afin de perdre rapidement du poids. Ce complexe de poids incite ainsi la gente féminine à user même les moyens dopants pour satisfaire leurs besoins.

Or, ce procédé anabolisant entraîne des effets néfastes sur l’organisme humain.

Inadaptation du Clenbutérol à l’organisme humain

Selon les requêtes médicales, ce médicament peut être dangereux pour l’homme. C’est pourquoi, certains pays interdisent leur commercialisation sur le marché.

L’injection de ce médicament peut causer généralement les symptômes suivants :

  • L’anxiété ;
  • L’hypertension ;
  • La migraine et des maux de tête ;
  • Les céphalées ;
  • Les nausées ;
  • L’hyperglycémie.

Un surdosage induit une toxicité hétérogène. L’effet bronchospasme se substitue à fort dosage à une crise cardiaque assurée. Le clenbutérol se présente ainsi comme un médicament très nocif à la santé.

Certes, la perte de poids est assurée par ce médicament anabolisant. Pourtant, la consommation excessive entraîne de graves conséquences sur le plan musculaire. Lorsque son agissement sur les graisses se termine, il agit succinctement sur la masse musculaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.